• A l'abordage: défi N°49

     

     

    Cette semaine ABC est à la barre des croqueurs de mots, la communauté de Pascale, et nous propose :

     

     

    Défi n° 49 "UN MÉTIER À VOS MESURES"

     

    Au royaume de l’imaginaire les nouveaux métiers sont multiples.

    Je vous propose donc de créer le vôtre. Vous lui donnerez un nom, puis vous nous décrirez en quoi il consiste, tout en développant les qualités nécessaires pour exercer ce métier.

    Soyez originaux, inventifs et, pourquoi pas, audacieux.

    (Pour donner envie de l'exercer, soyez aussi percutants, évitez les longueurs)

     

    Un métier féérique

     

    pers448.gif

     

     

    Je fais vraiment un beau métier, qui me fait côtoyer une clientèle d’exception, dans tous les sens du terme.
    Je suis esthéticienne pour fées. Très exactement je m’occupe principalement des soins des ailes, et croyez-moi c’est une clientèle exigeante !
    J’ai un cabinet privé, au beau milieu d’une forêt, et ma foi, je commence à recevoir beaucoup de monde. Les rendez-vous se prennent à l’avance maintenant, après des débuts modestes.
    Des fées, il y en a de toutes sortes, la plupart vivent malgré tout dans un milieu naturel, où l’on se salit beaucoup, et une simple douche ne suffit pas pour un membre aussi complexe et délicat qu’une aile. Les fées installées en ville, ont elles affaire à la pollution et à la poussière, qui ternissent leurs belles couleurs et la transparence des membranes.
    J’ai un fauteuil spécial, avec un dossier bas, prolongé d’un bac très allongé, un peu comme les coiffeurs, mais tout en longueur, et un appuie-tête. Ma cliente s’assied, allonge ses ailes et se détend.
    Il y a d’abord une douche, eau tiède, avec une  base lavante très douce, pour bien tout ôter des salissures possibles. Puis rinçage. Il faut vraiment faire attention à ce stade, pour éliminer toute trace de savon, certaines fées ont des ailes vraiment très nervurées, très complexes.
    Et bien sûr il ne faut pas faire mal, ni risquer de déchirer des tissus parfois très fins, ce qui fait leur beauté, mais également leur fragilité.
    Ensuite, selon la demande, après séchage, je fais un massage avec une lotion adoucissante et hydratante. Je compose moi-même mes mélanges, à base de produits naturels bien sûr, où je mêle les parfums de fleurs, et de plantes. En ce moment, le grand succès est une eau à la rose et à la cannelle, sans oublier celle au romarin et sauge, un classique. Parfois, il faut ajouter une poudre brillante, pour une soirée, une réunion. Enfin, j’ai un linge tout à fait spécial qui améliore la transparence, en faisant briller, mais chut, c’est mon secret, je ne vous en dirai pas plus.
    Mes clientes les plus étonnantes ? Une fée des fleurs, absolument ravissante, et très  gentille, mais minuscule ! Elle devait faire 20 centimètres de haut. Je vous laisse imaginer la difficulté des soins ! Elle a été contente, après avoir bien ri en me voyant armée de mes lunettes loupes grand angle, et elle m’a envoyé beaucoup de monde.
    Une autre ? Une fée de la classe Carabosse. Pas facile là non plus ! Pas d’ailes dans son cas, mais elle voulait un masque facial, soins cheveux etc … Je n’étais pas tranquille au début, surtout avec un panier d’où sortaient des sifflements bizarres, mais ça c’est très bien passé.
    Je commence à devoir refuser du monde, et je serais heureuse de former des collègues, alors, n’hésitez pas, envoyez-moi vos candidatures !

     

    « Le jardin du peintreUne surprise »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 21 Février 2011 à 11:58
    L'Oeil qui court

    C'est complet ! Dommage !

    Mes ailes sont devenues trops grandes. Je m'empêtre les pieds dedans.

    Chez qui vais-je pouvoir aller ? Je trouve de moins en moins de spécialistes des soins du petit peuple.

    Si vous aves une place un de ces jours, faite moi signe.

    En attendant je vais prendre quelques liens de chanvre, enrouler ce qui dépasse.

    2
    ABC
    Lundi 21 Février 2011 à 14:07
    ABC

    Un métier féerique pour doigts de fée à emplir les fées !

    crois-tu que je saurais faire ???

    3
    Lundi 21 Février 2011 à 16:28
    Anne Le Sonneur

    Ce sont les fées qui doivent être heureuses d'être en de si bonnes mains. Merci pour ton deuxième métier, tout autant dans les rêves. Bisous. Anne

    4
    Lundi 21 Février 2011 à 18:47
    Dan Rodgerson

    Aurais-tu besoin d'une lisseuse d'ailes qui marche à la poudre d'escampette et améliore la vélocité de tout ce petit peuple ?

    5
    Lundi 21 Février 2011 à 21:04
    Pascale la tricotine

    Je veux bien venir t'aider Hauteclaire, tu rencontres du beau monde, et si ça discute comme chez le coiffeur, tu dois en connaître des contes !!!  merci c'est doux comme tout !!! bizzzoux

    6
    Lundi 21 Février 2011 à 23:12
    Armide+Pistol

    Je serais heureuse de mettre toute mon application et mon amour au service de ces Dames. Débutante dans la profession, sans doute parviendrais-je plus efficacement à donner satsfaction aux bonnes fées.

    7
    Mardi 22 Février 2011 à 07:08
    Lyly

    Re-coucou

    Charmante clientèle !

    C'est vraiment une idée très originale !

    Bravo pour ces deux participations

    Bises, Lyly

    8
    Mardi 22 Février 2011 à 13:42
    fransua

    j'ai déjà fait ce métier qui n'a pas bien marché mais pour les fées je veux bien recommncer

    bises

    9
    Mardi 22 Février 2011 à 21:50
    Catheau

    J'espère que vos fées ne sont pas botoxées !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :